La municipalité a lancé fin octobre une campagne d’affichage dans les rues d’Antony, avec 3 messages :

  • Oui au vélo mais pas sur les trottoirs
  • A vélo je peux franchir 39 feux rouges, mais je n’ai pas la priorité
  • A vélo je peux rouler à double sens, mais prudemment

Le premier de ces messages a attiré de nombreuses réactions de cyclistes désagréablement surpris. Outre les échanges twitter sur le site de la ville, nous avons reçu des réactions fortes :

« Il y a actuellement à Antony une campagne d'affichage particulièrement choquante : elle menace les cyclistes d'amende s'ils roulent sur les trottoirs.
Sachant que les pistes cyclables à Antony sont particulièrement mal pensées, et absentes là où elles seraient le plus nécessaires, cela revient à dissuader l'usage du vélo. »

« Affichage honteux et stupide financé par la mairie d'Antony pour dénoncer les vélo sur les trottoirs.
Alors que l'ONU déclare l'alerte rouge face à la dégradation rapide et incontrôlée du climat on impose aux cyclistes de cohabiter avec les poids lourds sur la RD 920 !»

« Je trouve cette campagne très agressive et, bien évidemment, aucune campagne de cette envergure n’a jamais été proposée sur les comportements des autres usagers de la route. »

Il faut dire que le premier message apparaît malheureusement beaucoup plus souvent que les deux autres (le 13 novembre, sur la RD920, 5 occurences du message 1, dont 4 en grand ou très grand format, contre une fois pour chacun des deux autres, en tout petit format !).

affiche trottoirs a

Nous partageons les critiques des cyclistes  sur plusieurs points, même si Antony à Vélo ne soutient bien sûr pas la circulation des cyclistes sur les trottoirs.

  • Le manque d’aménagement correct pour les cyclistes dans des endroits particulièrement  importants, comme la RD 920 au centre de la ville
  • La propension des autorités à placer elles-mêmes des bandes sur trottoir au lieu de prendre l’espace voulu sur la chaussée (cas de la même RD920, voir article à ce sujet) 
  • Le manque des conseils nécessaires destinés aux autres usagers de la route, qui sont bien plus dangereux du fait de leur masse et de leur vitesse.

Ceci étant, la ville d’Antony a depuis quelques temps développé  des efforts appréciables en faveur de la circulation cycliste.

  • Les zones 30 y sont bien développées (elles sont absentes ou presque d’autres communes proches, comme Chatenay Malabry, Le Plessis-Robinson, Bagneux, Montrouge…)
  • Le stationnement sur trottoirs commence à être endigué à la faveur de certains réaménagements de rues
  • Les doubles sens cyclables sont une aide importante pour les cyclistes
  • Les Céder le passage aux feux sont maintenant généralisés à Antony, dans toutes les directions pour la plupart des feux ; ici Antony est en avance sur la plupart des municipalités.

Il nous semble donc important d’accompagner la ville dans ces nouveaux efforts, en demandant des améliorations, ceci rendant plus acceptables des conseils aux cyclistes pouvant sinon être perçus essentiellement comme « répressifs ». Entre autres :

  • Il faut une communication  régulière ciblant tous les mauvais comportements (stationner sur bandes cyclables, en double file… couper la route en sortant des ronds-points… ne pas respecter l’écart de 1m en doublant les cyclistes…), et citant les vrais dangers (pour les cyclistes : les angles morts des poids lourds)
  • étendre les doubles sens cyclables  dans les rues où ils sont encore exclus
  • reprendre les aménagements ratés (par ex. la bande cyclable de l’avenue du Bois de Verrières, bien trop étroite…)
  • lutter efficacement contre les dépassements de vitesse et le stationnement encore anarchique
  • mettre  en place des itinéraires pertinents à travers la ville, notamment pour les collégiens et lycéens (c’est un des objectifs actuels de la ville)